Rechercher
  • Pj TESTA

Les Product Managers doivent-ils avoir des super-pouvoirs? 🦸‍♀️🦸

Doit-on avoir des super-pouvoirs en tant que Product Manager (PM) ? Certains diront que oui, qu'ils sont même indispensables ! D'autres vous diront que cela s'apparente davantage à un style de gestion. Nous parlons ainsi plus de compétences. S'interroger sur la confusion entre pouvoir, compétences, style de gestion...

PM sortant tout juste du Bootcamp Maestro, je suis un peu perdu en lisant tous les articles émergeants sur le sujet. Je vous partage ici une approche personnelle. Mon point de vue dans cet article traite des super-pouvoirs du PM davantage dans son volet interpersonnel et relationnel que ses compétences "produit".





Des super-pouvoirs, oui mais pour qui ?

N'enfonçons pas une porte déjà ouverte... Nous en sommes certains : la personnalité, les compétences et les talents du PM feront de lui (ou elle) une personne appréciée et adaptée à son poste. Mais quelles sont les dispositions particulières qui permettent de faire la différence ? Quels sont ces "petits plus" que tout Product Manager se devrait d'avoir ?





Instaurer un environnement de confiance


D'après Kenneth Berger, "le product management consiste à gagner la confiance de votre équipe" et je pense qu'il a raison. C'est ici que selon moi la différence vaut de l'or. Gagner la confiance de ses équipes ou de ses squads en tant que PM peut être ardu. La diversité des profils, leur compatibilité sont autant de points à appréhender. La complexité des uns peut parfois créer un mal-être chez les autres. Comment orchestrer au mieux la liaison entre les services avec lesquels tu travailles ?


De part mes expériences passées, j'ai toujours encouragé, voir même soutenu le bien-être au travail. Selon moi, il est indispensable que tout le monde puisse travailler dans un environnement sain et soit libre de s'exprimer comme il le souhaite. Une bonne communication se doit d'être instaurée, sans pour autant être imposée.



💡 Mon conseil

Avant d'engager un projet avec des personnes que je connais ou non, j'ai une méthode simple pour briser la glace et instaurer une cohésion et de la confiance entre les personnes.


👉 Chacun partage ses pain points et ses points forts. Ce n'est ni formel ni obligatoire mais cela apporte une approche plus sympathique qui autorise l'autre à être ce qu'il est sans se sentir jugé. Cette méthode favorise l'authenticité, l'humilité, la reconnaissance et l'entraide si elle est bien conduite par le PM.


En tant que PM, nous ne sommes le supérieur hiérarchique de personne mais c'est notre devoir d'assurer la liaison et la bonne entente entre tous les services.





"Alone we can do so little, together we can do so much." – Helen Keller





Bien se faire comprendre


Avoir une bonne communication en tant que PM est primordial. Ne pas avoir réponse à tout fait partie également de notre quotidien. Orchestrer sur un produit ne veut pas dire que nous savons jouer de tous les instruments. Vous devez montrer une approche sincère de votre personnalité à vos collaborateurs et leur donner la possibilité de comprendre votre mode de fonctionnement.



Chaque Product Manager est un storyteller en herbe. Les histoires les plus convaincantes sont celles qui sont étayées par des faits. Jonathan Sabbah nous en parle très bien dans ses articles et pousse un peu plus le sujet dans son livre. Vous savez ce qu'on dit "sharing is caring".



💡 Mon conseil

Partager un maximum vos apprentissages. Cela m'a toujours permis d'ouvrir plus facilement les discussions et d'introduire doucement de bonnes relations. Même si les échanges paraissent difficiles au départ. On s'ouvre et tout le monde s'ouvrira.





A great product manager has the brain of an engineer, the heart of a designer, and the speech of a diplomat. – Deep Nishar





Avoir de l'empathie


De l’empathie il en faut, déjà pour connaître et comprendre les besoins utilisateur et surtout se mettre à leur place lorsqu’ils utilisent votre produit. Mais elle est aussi indispensable quand il s'agit de comprendre ses collègues, leur processus et leur manière de travailler. Je pense que nous pouvons parler ici de number one skill. L'empathie n'est pas seulement une partie importante du rôle du PM, elle est obligatoire. Comprendre et partager les feellings avec ses teams, c'est quelque chose de primordiale dans la bonne réussite et le succès lors du développement de votre produit et de ses fonctionnalités.


Être sympathique ou empathique ? Bien évidemment être sympa cela reste la une bonne baseline que tout le monde se devrait d'avoir. Mais l'empathie va plus loin que la sympathie, faire sentir que vous êtes sympa « pour » quelqu'un, nous pouvons tous le faire. Tandis que l'empathie s'apparente davantage à se sentir « avec » quelqu'un et plus se mettre à sa place de lorsqu'il en a besoin ou non.





The weight of words...




Je pense qu'être Product Manager demande beaucoup de coordination, de patience et surtout une communication efficace. Les "super-pouvoirs" peuvent parfois se transformer en poids plus que contraignant. Et surtout, ils ne faut pas confondre le fait d'avoir des pouvoirs sur quelque chose, voire sur quelqu'un mais plus pour quelque chose, voir pour quelqu'un. La confiance, la compréhension et l'empathie sont de mon point de vue essentielles. Elles permettent de créer une contagion positive qui donne l'envie à vos teams de garder une motivation grandissante.








✍🏼 Pierre-Jean Testa, Product Manager et alumni du bootcamp Maestro promotion 5.

👉 Mon LinkedIn


217 vues0 commentaire