La méthode radicale pour exceller en Product Discovery avec Tristan Charvillat, VP Design @Malt

La Product Discovery, l'ensemble des activités qui permettent d'identifier des besoins utilisateurs ou des opportunités marché. Cette discipline que tout le monde rêve de maîtriser pour viser juste.... Mais comment exceller en Product Discovery ? Quelle est la méthode incontournable et radicale pour devenir un AS de cette discipline ? Tristan Charvillat, VP Design @Malt nous livre ses secrets et ses conseils !

7 minutes de lecture
La méthode radicale pour exceller en Product Discovery-main-image

Comprendre l'importance et la façon d'exceller en Product Discovery, c'était le but du MaestriX avec Tristan Charvillat, Vp Design chez Malt et Pantéa Négui, Lead Design.
C'est quoi les Maestrix ? Ce sont les événements 100% gratuits en ligne organisés par Join Maestro pour rendre accessible tous les sujets du produit et de la tech. Vous souhaitez participer ? Jetez un oeil à la line up ici.

Cet article utilise le, lui ou il mais il s'adresse évidemment aussi aux femmes ! ;)

👇 Si vous l'avez manqué, visionnez le replay du MaestriX ! 👇

First of all : qu’est-ce qui a amené Tristan à écrire cet ouvrage ? 👀

Cet ouvrage, co-écrit avec Rémi Guyot (CPO BlaBlaCar), est né au cours d'une longue journée de confinement, durant laquelle Tristan décide de poser sur le papier les sujets de Design qui alimentent son travail et sa collaboration avec Rémi Guyot (CPO BlaBlaCar) depuis une quinzaine d’années, d’abord chez PayPal puis chez BlaBlaCar…
Pour atteindre une cohésion entre design et produit, ils ont tous les deux beaucoup expérimenté ! Avec bien sûr pas mal de tentatives infructueuses, mais aussi des méthodes terriblement efficaces. En arrivant chez Blablacar, ils ont mis en oeuvre et appliqué leurs outils à l’ensemble de l’équipe Produit et Design et ils ont compris que ces outils étaient cohérents, actionnables et optimisés pour réussir les activités de Product Discovery.

👉 Ce qui était au départ une somme d’expérimentations collaboratives, est devenue au fil du temps, une méthode appliquée, puis un ouvrage “Discovery Discipline” à destination de toute la communauté Produit et Design
.

Y a-t-il des parties de cette méthode dédiées au Product Designer et d’autres Product Manager ?

Pour Tristan, il y a dans la Discovery Discipline 7️ étapes qui séparent l'initiation de la Discovery et le passage en phase de Delivery. Certaines intéresseront davantage les Product Manager comme la première partie avec les notions de KPI Business : le PM sera plus naturellement leader.

Mais faire ça sans le Designer serait une erreur car ce dernier aura besoin de comprendre ce que l’on cherche à atteindre et complétera la réflexion. Et vice versa, la phase appelée “Execute” qui représente la construction de l’interface, sera principalement destinée à des profils designers, mais sans PM il y aura une perte de valeur !

👉 Dans tous les cas le duo Product Designer / Product Manager a un livrable commun à chaque étape de la méthode Discovery Discipline, l’objectif étant de les faire travailler ensemble dans la même direction.
Rien ne rassemble plus qu’un objectif commun.

L’ouvrage fait un focus sur la convergence, pourquoi c’est essentiel ?

Discovery ↔️ Discipline c’est cette tension entre un mot qui veut dire beaucoup de liberté (Discovery) et l’autre qui impose l’ordre (Discipline).

👉 Selon Tristan, les deux vont ensembles.
Cela peut être corrélé à l’art et au design : l’art, c’est poser des questions et le design apporter des réponses. Le design impose donc une forme de discipline, des process pour transformer une exploration en une réponse actionnable.

« Les rives sont la chance du fleuve, elles l’empêchent de devenir marécage. » 🌊

Cette métaphore, qui a été une source d’inspiration pour Tristan, s’approche du processus créatif : sans cadre, ça part dans tous les sens !
Si l’on souhaite déboucher sur une phase de Delivery, il est indispensable de converger. Et c’est la partie la plus difficile.

L’autre constat est qu’il y a beaucoup de démocratisation des activités Discovery. La vague du design thinking a aidé à évangéliser des sujets d’exploration, d’itération … On s’est libéré sur de nombreux sujets et tant mieux !
Cependant, là où on a le moins de méthode, c’est sur la partie convergence. Il y a beaucoup d’activité pour générer et tester des idées mais peu d’activités qui forcent à la convergence.

👉 On ne mettra jamais un problème en production : c’est une solution dont on a besoin.

La méthodologie mise en avant dans ton livre est FOCUSED, quels sont ces 7 étapes clés ?

F.O.C.U.S.E.D est une méthode flexible en 7 étapes, qui contiennent chacune un livrable qui fait office de points de convergence et garantit que les équipes sont claires sur ce qu’elles cherchent à faire et où elles vont avant de passer à l’étape suivante.
Trop souvent, la Discovery est réservée aux projets exceptionnels : ça ne devrait pas être le cas.
La méthodologie Product Discovery n’est pas pour du one shot : c’est une méthode du quotidien, adaptée à toutes les tailles de projet. Elle permet simplement d’avancer progressivement vers une solution en apportant de la clarté à chaque étape..

FRAME

👉 Définir l’ambition du projet.
On va chercher de la donnée pour être clair sur ce qu’il faut atteindre, quel est LE KPI ? Le Damage control ? Quel KPI ne doit pas chuter si on veut optimiser l’autre ?
Être précis sur le KPI, sur quelle donnée et à quelle amplitude on veut de l’impact ? Combien de temps passer sur le projet ?

OBSERVE

👉 Définir le use case à adresser.
Il faut alors plonger dans la réalité des users et en fonction du budget réaliser différents types d’interview.
1er use case : Je suis X profil et je dois faire X action, mais je suis bloqué : il faut trouver des contournements.

CLAME

👉 Définir le positionnement de la fonctionnalité.
Il n’est pas nécessaire de l’avoir designé. Pour travailler sur cette fonctionnalité Tristan recommande l’exercice du Tweet : présenter en 180 caractères la feature en la partageant aux utilisateurs pour qu’ils la comprennent. C’est un travail difficile : c’est facile d’écrire des lignes sur votre idée, c’est beaucoup plus difficile de l’expliquer simplement et clairement en si peu de caractères !
Comment mesurer la qualité de ce tweet ? La réaction des utilisateurs face au tweet sera le retour le plus qualifié.

Ce tweet sera une ligne directrice pour tous les corps de métier, un driver pour les équipes.

UNFOLLED

👉 Prendre du recul sur l’expertise.
Quand on conçoit une feature, chacun est concentré sur sa partie et on oublie qu’on crée un ensemble par petit bout. Vous avez le nez dans le guidon ! Il est important d’optimiser les autres canaux au-delà du produit.
Il faut sortir du produit, prendre de la hauteur, connecter avec les autres canaux.

Exemple : un utilisateur qui part de votre app n’est pas perdu, il peut s’agir d’un drop temporel, et s’il revient via un autre canal comme un email il était juste “débranché”.
Il faut identifier le point de contact au delà de la feature produit.

STEAL

👉 Encourager les designers à aller “voler” les choses qui existent déjà.
Les musiciens appellent ça l’influence, sur le design le procédé est similaire : on digère ce qui se fait et on s’inspire.
Pour Tristan, voler c’est faire sien, s’approprier.

Exemple : la location de voiture pour les vacances, on retrouve les “features” de conduite similaires malgré les différents modèles, pas vrai ? Ils se sont tous imité et tant mieux ! Sinon le temps d’apprentissage et de prise en main du véhicule serait long et laborieux. À l’inverse les système audio, pour lancer votre radio ou votre playlist Spotify en bluetooth : c’est une épopée… Faire drastiquement différent de votre concurrent n’est pas toujours la bonne solution.

N’oubliez pas que les utilisateurs viennent pour exécuter une tache et non pas pour redécouvrir une nouvelle "feature".
Livrable : les 5 pépites = on fouille dans plein d’endroit et on ressort 5 éléments dont s’inspirer.

EXECUTE

👉 Création de mon expérience.
On plonge dans l’activité de design, la création des écrans. Et pour Tristan, ça passe par des design jam : l’idée est de créer des itérations très rapides pour la construction des écrans, 30 minutes de convergence tous les matins, tout le reste de la journée en divergence.

Livrable : un prototype bien propre, finalisé et des hypothèses qu’on a envie de tester.
Les 3 hypothèses majeures qu’on veut valider : si elles sont validées, on part directement en Delivery et sinon on recommence.
📚 Les hypothèses en Product, comment en construire des pertinentes ?

DECIDE

👉 Livrable de conviction.
Il faut trancher. On ne parle pas d’avoir des certitudes, mais de s’appuyer sur ses convictions et d’avancer.

Est-ce que je suis assez confiant pour passer en delivery ? Oui ? Non ?
Sur chacune des hypothèses, il faut faire un tour de table pour que chacun puisse choisir entre “OUI” ou “NON”, sans expliquer ni détailler sa réponse car vous avez déjà échangé à ce sujet.

Il faut prendre une décision, on ne peut pas avancer à moitié.

Focus sur l'étape STEAL qui intrigue : Comment ne pas tomber dans la facilité de ne pas réfléchir quand on a des grands noms qui inventent des patterns ?

Lorsque qu’elle atteint l’étape STEAL, l’équipe est déjà alignée sur un objectif, un problème à résoudre, un narratif et une vue de bout en bout de l’expérience utilisateur. Il faut alors aller chercher ce qui existe déjà dans les habitudes des utilisateurs, ne pas réinventer la roue, et s’appuyer sur le travail d’autres équipes toutes aussi brillantes que la notre. Il s’agit d’un vol expert et informé.

👉 Si vous réutilisez un pattern existant, il faut savoir pourquoi, et comment l’adapter. En somme, il faut savoir comment vous l’approprier.


“J’ai besoin d’optimiser ma géolocalisation dans la map à ce moment, quel est le pattern que je pourrais réutiliser pour résoudre ce problème ?”

Les maps, c’est commun, on en trouve dans de nombreux produits et leur design est déjà “standardisé”. On ne va pas réinventer pour réinventer, on risquerait de perdre l’utilisateur qui plus est (cf. connecter le bluetooth dans une voiture de location 😉 ).

Vous pouvez reprendre les patterns qui vous semblent les plus efficaces.
💡 “Voler”, c’est aussi s’inspirer des choses qui n’ont rien à voir et du quotidien. S’inspirer du monde réel et pas uniquement de copier une feature.

Pour toi quelle est la différence entre un Product Manager et un Product Designer ?

“Il y a beaucoup de chevauchements entre ces deux métiers. On tend vers une fusion.”

Aujourd’hui, on observe des parcours assez différents : les Product Manager sont davantage business et tech alors que les Product Designer arrivent plutôt du côté sciences humaines et métiers artistiques (on parle évidemment d’une généralité, il n’y a pas de background unique, you know it 😉 ).
Ces postes vont de pair ! Le volume de travail étant important, il est primordial de le partager, ce sont des postes complémentaires.

📚 PM/UX situation amoureuse : en couple ou célibataire ?

👉 Et pour conclure sur cette dernière partie, rien de mieux qu'une citation de Tristan qui résume parfaitement ce qui a été dit, vous ne trouvez pas ? 

“La Discovery, c’est une discipline qui fait travailler ensemble Produit et Design.”
La méthode radicale pour exceller en Product Discovery avec Tristan Charvillat, VP Design @Malt
Osvan Garcia
Partager

Vous souhaitez en savoir plus sur nos formations ?

💌 Recevez notre newsletter

Un boost pour vos compétences produit livré 2 fois par mois dans votre boîte mail. 


📬 Articles, vidéos, événements, récap, outils, et autres 🎶