Rechercher
  • Anna Louis

Devenir Product Manager et évoluer en continu

Mis à jour : 11 déc. 2020

Les conseils d'Olivier Courtois ex VP Product @Comet et ex Product Director @ManoMano


Replay 🎬


Tout le monde veut devenir Product manager ! Tout le monde parle de Product Management ! Et oui, c'est un des métiers les plus en vogue de ces dernières années. C'est bien normal, car c'est un métier passionnant et challengeant. Les plus belles entreprises Tech françaises (Blablacar, Payfit, Deezer, etc.) sont réputées pour la qualité de leur expérience utilisateur et l'efficacité de leur stratégie produit. Ce métier attire donc de plus en plus de personnes pour tous ses bons côtés : impact sur le produit, proximité avec les utilisateurs, challenges techniques, etc. Mais il est aussi important d'aborder les aspects moins plaisants pour savoir si ce métier est vraiment fait pour vous ou non, si le product management vous apportera l'épanouissement professionnel que vous recherchez ou si au contraire il vous rendra malheureux(se).


À propos d'Olivier Courtois

Son parcours en bref


Dernièrement, Olivier a été Product Director chez ManoMano puis VP Product de la startup Comet. Aujourd'hui, Olivier a lancé sa newsletter dédiée au Product Management Productverse, que l'on vous recommande chaudement pour alimenter votre culture produit. Durant son parcours, Olivier a été chargé du recrutement et de la formation de nombreux PMs. Il a organisé et fait grandir des équipes constituées de plusieurs squads*, en itérant constamment, avec des challenges quotidiens. Il nous partage ici son retour d'expérience et ses meilleurs conseils.


* Voir lexique


On débute avec la première question à se poser avant de se lancer dans l'aventure du Product Management :


Est-ce que le Product Management est fait pour vous ?

⚠️ Le Product Management vous rendra malheureux(se) si :

  • Vous aimez avoir toujours raison : si vous avez besoin que les choses soient certaines. Le product management c'est avant tout de l'expérimentation. La plupart du temps vous faites des suppositions sur ce que veulent les utilisateurs. 90% du temps vous aurez tort et vous devrez prendre en compte leurs retours, en laissant vos idées (et votre ego) de côté.

  • Vous avez un grand besoin de reconnaissance : en cas de succès sur une initiative produit, c'est toute votre équipe que l'on remerciera. En cas d'échec, c'est plutôt vous que l'on blâmera (un peu comme le Premier Ministre en fait, ce fameux PM de la 5è République).

  • Si n'aimez pas la solitude : on parle souvent du côté Team-Player du PM mais dans la réalité, vous êtes assez seul(e) sur votre périmètre produit. Vous aurez peut-être d'autres PMs dans l'entreprise, mais étant donné que la plupart des entreprises fonctionnent en Squad, chaque PM est Owner de son sujet et prend ses décisions seul ou avec son N+1.

  • Si vous aimez avoir des grandes plages de travail sans jamais être interrompu : Être PM c'est être un connecteur en interaction permanente avec toutes les parties prenantes du produit. À vous de vous aménager des plages de temps libres pour avancer sur des tâches de fonds, mais ce ne sera pas la majorité de votre emploi du temps.

  • Si la communication, ce n'est pas votre truc : si vous n'aimez pas prendre la parole, écrire de la documentation, vulgariser des sujets et être pédagogue. Le job de PM c'est avant tout de clarifier ce qui n'est pas clair pour que tout le monde soit aligné et puisse travailler ensemble.

  • Si vous aimez tout faire par vous même : si vous êtes un vrai "Doer". Être PM c'est créer l'espace pour que les autres membres de l'équipe puissent faire le meilleur produit possible.

😍 Le product Management vous rendra heureux(se) si :

  • Si vous aimez poser des questions : un bon PM est une personne curieuse qui interroge les utilisateurs, les autres personnes de son équipe et qui sait écouter les réponses.

  • Si vous vivez bien le fait d'avoir tort : si vous comprenez qu'avoir tort crée des opportunités d'apprentissages alors vous avez tout compris.

  • Si vous n'avez pas la critique trop facile : si lorsqu'un ami vous pitch sa boîte et que la première chose que vous lui dites c'est "Ah oui c'est sympa mais en fait ça ne va jamais marcher à cause de..." mais plutôt "Trop bien, super idée, et par quoi commencerais-tu ?". C'est un état d'esprit orienté expérimentation, une idée est toujours pleine de défauts, il faut lui laisser sa chance.

  • Si vous êtes une personne humble : un(e) bon(ne) PM sait affirmer sa vision pour son produit, interagir aussi bien avec des Dévelopeurs que des Data Analyst, mais aussi être à l'écoute de son équipe, en bref, il a plein de qualités et en fait bénéficier tout le monde par ses actions et son comportement.

  • Si vous êtes passioné(e) par le produit : si vous prenez du plaisir à déconstruire les produits que vous testez, si vous pensez en système, sections, en vues, en clics.

  • Si vous pensez en mode produit et non en mode projet : travailler sur un produit diffère de travailler sur un projet. Un bon PM est concentré sur l'aspect "Delivery". Il livre des choses concrètes comme de nouvelles fonctionnalités qui font évoluer le produit.


Soft Skills et Hard Skills d'un(e) bon PM

Si vous faites partie des chanceux que le product management rendra heureux(se) alors vous pouvez maintenant vous pencher sur les compétences recherchées par vos futurs recruteurs. Ces compétences de divisent en 2 catégories :

  • Les Soft Skills, ou compétences douces. Ce sont les qualités plutôt humaines, liées au comportement d'une personne, à sa manière d'être en groupe, de communiquer.

  • Les Hard Skills, ou compétences dures. Ce sont des choses concrètes et tangibles que l'on peut acquérir comme : le code, l'UX, les outils Design, l'analyse de Data, etc.



Olivier a récapitulé pour nous les compétences qu'il recherche lorsqu'il recrute un ou une future PM. Il vérifie la maîtrise de 3 grandes parties selon la grille de lecture suivante : Mindset - Process - Outils.


🔥 Retrouver la toolbox recrutement de Productverse ici 👈


Voici les recommendations d'Olivier, pour continuer à vous former :


En plus de ces trois catégories, on peut regrouper les Skills par domaines de compétences, ce qui a permis à Olivier de construire la cartographie suivante :

Carte des Skills pour un PM Junior,

Par ici pour les autres profils.



Vous n'êtes pas ce PM expert de l'UX, de la Data analyse et de la prise de parole en public ?

C'est normal. Il est évident que rechercher le PM qui maîtrise parfaitement tous ces domaines revient à chercher un mouton à 6 pattes. Olivier utilise ce framework comme un guide, ce qui lui permet de balayer rapidement toutes les compétences potentielles d'un candidat.



Vous avez le droit de ne pas être bon partout. L'important c'est d'être exceptionnel là où vous êtes bon. Si votre truc c'est plutôt l'UX, alors soyez le meilleur en UX. Si vous n'êtes pas très bon en analyse de données, vous pouvez vous former pour assurer un minimum de compréhension, mais pas la peine de s'embêter avec cette partie car vous savez que vous n'y serez jamais exceptionnel.


Les Parcours de PM : existe-il une voie royale ?

Il existe différents types de parcours qui peuvent vous mener naturellement vers le Product Management :

  • 🚀 Vous êtes un ancien entrepreneur. Vous avez pris l'habitude d'interagir avec des clients. Vous avez construit un produit, peut-être même plusieurs versions de ce produit. Vous savez explorer les pistes produit, faire de la discovery.

  • 🚀 Vous êtes un ancien Designer ou un ancien Développeur. Vous avez déjà fait partie d'une organisation produit, d'une squad. Vous connaissez les méthodes agiles et avez déjà une partie des skills requises pour être un bon PM.

D'autres parcours sont évidemment possibles pour devenir PM. Ces parcours peuvent être éloignés de l'écosystème tech et vous demanderont un peu plus d'apprentissages pour appréhender le métier et vous lancer dans votre première expérience terrain de PM :

  • 🚕 Vous venez d'un autre département : le Customer Support, l'Account Management, le Marketing. Vous avez déjà été à l'écoute de clients B2C ou B2B. Vous avez aussi déjà interagi avec des PMs dans votre entreprise. Vous comprenez leur rôle ainsi que les missions au quotidien.

  • 🚲 Vous êtes un ancien Consultant et avez travaillé sur des produits digitaux durant vos missions.

  • 🚲 Vous venez d'une entreprise non digitale ou encore vous sortez d'école et n'avez aucune expérience.

Quelque soit votre parcours, il existe différentes options pour vous remettre à niveau :

  • 🎓 Passer par un bootcamp comme JoinMaestro, qui vous offrira la possibilité de créer un premier produit, vous entraînera aux fameuses études de cas produit et vous offrira le réseau dont vous avez besoin pour décrocher votre premier job de PM ;

  • 🎓 Vous former vous-même en autodidacte, grâce à toutes la littérature en ligne, les Podcasts, les vidéos Youtube, les Newsletters, ou même en créant votre premier produit en side-project.


Et la diversité des profils dans tout ça ?

Malheureusement, le métier de PM n'est pas exempt des biais sociaux actuels. Si vous êtes un jeune homme blanc diplômé BAC+5 résidant à Paris, vous aurez plus de facilités à trouver votre place, qu'une personne plus Senior en reconversion en province. Il faudra se battre un peu plus fort pour gagner votre place. Charge à tous les PMs qui recrutent de faire évoluer cela progressivement, d'identifier ces biais et de s'en délester 💪.









Extrait du baromètre du Product Manager 2020 de La Product Conf

À découvrir 👉 ici 👈



Décrocher un premier job de PM

Voici les conseils d'Olivier pour décrocher votre premier job de PM. Vous pourrez retrouver d'autres stratégies évoquées par Émilie Ringwald, PM chez Blablacar dans cet article.

  • Choisissez votre boss avant de choisir une entreprise ! Questionnez la personne en entretien sur votre potentiel N+1. Faites des recherches sur son profil, son parcours, lisez ses références Linkedin et demandez à quelqu'un qui a déjà travaillé avec cette personne ce qu'il a appris avec elle. Est-ce que cette personne est un/une bon(ne) manager ? Est-ce qu'elle est organisée et dédie du temps à la formation de ces collaborateurs ?

  • Ensuite, interrogez vous sur le type de boîte dans laquelle vous voulez bosser : à mission sociale, avec des clients B2C ou B2B, dans un secteur en particulier, etc.

Puis choisissez le stade de croissance de cette entreprise :

  • Premier Seed (première levée de fonds < 1M€) : L'entreprise commence à générer du Cash. Vous arriverez en tant que premier PM. Vous y serez heureux si vous êtes un PM touche-à-tout.

  • Une boîte plus structurée : avec déjà une organisation produit, un Senior PM ou même un Head of Product. Vous pourrez alors choisir ce poste en fonction de votre futur N+1 et passer par différentes étapes de croissance.

  • Une boîte qui a déjà explosé, un grand groupe : Cela peut être une bonne porte d'entrée, car elles ne bénéficient pas du plus fort attrait chez les candidats. Pourtant elles offrent la chance de connaître des niveaux d'utilisations très élevés (plusieurs millions de Users).

Comment décrocher le premier entretien

  • Se présenter correctement : avoir un beau CV ! Le but ce n'est pas d'être exhaustif et de tout mettre ! Le CV doit vous vendre, c'est la publicité de vous même. Olivier vous conseille de parler des skills en lien avec le produit pour mâcher le travail de lecture du recruteur. Vous pouvez aussi diversifier les formats pour sortir du lot.

  • S'entraîner à parler de soi-même : se raconter n'est pas forcément quelque chose de naturel. Itérez sur votre discours en fonction des questions que l'on vous posera, notez-les d'ailleurs au fur et à mesure.

  • Développer votre Unfair Advantage : Qu'est-ce que vous avez que les autres n'ont pas ? Par exemple : vous avez fait toute votre carrière dans les HR et vous connaissez déjà le marché ? Postulez en tant que PM dans des boîtes de ce secteur. Si vous avez des Skills rares comme le machine learning, le no code*, mettez-les en avant.


💰 Le salaire d'un Product Manager

Mais au fait, combien gagne un PM ? Aujourd'hui, il y a de plus en plus de transparence concernant les salaires des Product Managers. La rémunération varie selon l'ancienneté en tant que PM, l'expérience avant d'être PM, l'entreprise dans laquelle vous êtes.


Voici un autre extrait du baromètre LPC 2020, concernant les salaires :


Vous pourrez aussi utiliser la 👉 grille des salaires anonymes de MirrorPay 🔗 qui reprend plusieurs critères comme la ville ou la taille de l'entreprise :



Non mais oh !

On retrouve des différences de salaire entre les Hommes et les Femmes aussi dans le Product Management. Chères Product Manageuses 🚺, il est temps de demander à vos collègues 🚹 combien ils gagnent et de demander la même chose 💪.


5K€ par an de différence pour les PM Junior, rien que ça !


Évolution de carrière en tant que PM

Lorsque l'on évolue sur une track Produit classique, on passe de Junior à Senior avec l'expérience. Pour la suite, il existe plusieurs options :

  • La Track Management en entreprise : on peut devenir Lead PM, Head of Product, VP Product ou même Chief Product Officer. Cela ne se passe pas toujours dans la même entreprise, mais plutôt en changeant d'entreprise et en suivant les opportunités.

  • La Track Expertise en entreprise : on se spécialise sur un domaine précis et on devient Group Principal PM. On se voit alors confier des sujets liés à cette expertise ou des initiatives très stratégiques pour le produit.

  • La Track Entrepreneuriat : à votre tour de lancer votre propre produit !

  • La Track Freelance : vous pouvez trouver des missions de Coaching, d'accompagnement, intégrer une squad temporairement.


Le mot de la fin

On dit souvent qu'être PM c'est être CEO de son produit. Selon Olivier, être PM c'est plutôt être VC (Venture Capital - Investisseur) de son produit. On a des ressources limitées et la qualité de notre produit dépendra de notre capacité à bien utiliser ces ressources. Un PM a une équipe de développeurs limitée, mais bien souvent un nombre de problèmes élevés à régler. Le bon PM, c'est celui qui saura prendre des risques, miser sur les bonnes fonctionnalités tout en assurant une expérience utilisateur de qualité.

Évidemment cela s'apprend avec le temps, par l'expérience et par une formation continue, en audodidacte ou non. À vous de jouer maintenant et de décider quel sera votre parcours de Product Manager !


Lexique :


FranGlish : mi français mi anglais, c'est la langue que parle les PM, il s'agit d'un déformation professionnelle. C'est le vent de la Sillicon Valey qui souffle jusqu'à chez nous. Parfois on fait des efforts pour traduire, mais ça rend moins bien alors finalement on garde l'anglais.


Pré-Mortem : Outil cité par Olivier pour lever un maximum de risque avant de lancer une nouvelle initiative sur votre produit. Vous mettez en situation l'équipe : "Imaginez que vous avez lancé cette initiative il y a 6 mois, mais que celle-ci n'a pas été un succès. Qu'est-ce qui, selon vous, a fait échouer l'initiative ?"


No Code : Pour réaliser un site internet vous avez 2 options : le coder vous-mêmes ou utiliser un outil qui vous permet de créer un site sans savoir coder, un CMS comme Wix, Wordpress, etc. Le No Code consiste à utiliser tous les outils à disposition pour créer un produit, tester une fonctionnalité sans sortir une ligne de code.


Owner / Ownership : Être Owner signifie être responsable d'un périmètre du produit (un scope). L'Owner prend les décisions, centralise l'information, monte en compétence sur ce périmètre, écrit la documentation qui y est liée et transmet ce savoir à la personne qui reprend son scope.


Squad : petite équipe constituée de 4 ou 5 développeurs et d'un Product Owner/Manager. Parfois on y trouve aussi un Product Designer. Cette bulle aussi appelée bubble, tribu, tribe, travaille ensemble sur un trimestre, semestre, voire une année sur une thématique précise, (ex : l'expérience de la Search chez Deezer).


247 vues0 commentaire
  • Facebook Join Maestro bootcamp
  • LinkedIn Join Maestro bootcamp
  • Instagram Join Maestro bootcamp
  • Youtube  Join Maestro bootcamp
  • meetup Join Maestro bootcamp
  • Coursereport Join Maestro bootcamp
  • Switchup Join Maestro bootcamp
Datadock_logo.png
moncompteformation_logo.png

Maestro est une école Maria Schools

Fichier 36@3x.png